This Page

has been moved to new address

Mon baume à tout faire

Sorry for inconvenience...

Redirection provided by Blogger to WordPress Migration Service
Paillettes et Chiffons: Mon baume à tout faire

jeudi 10 mars 2011

Mon baume à tout faire

Je vous ai déjà parlé de ce merveilleux baume au mimosa ici. Néanmoins, depuis que je l'ai réalisé, je lui ai trouvé de nouvelles attributions. J'en suis tellement enchantée que je me dois de vous donner sa recette, trouvée au gré de déambulations sur aromazone. Je l'ai adaptée n'ayant pas d'huile de carthame.





Ingrédients : pour 50mL

- beurre de sal : 11,9g
- cire de mimosa : 1,8g
- absolue de mimosa : 0,3g
- macerât huileux de vanille : 9,2g soit un berlingot de 10mL (je pense que l'on peut le remplacer par de l'huile)
- huile végétale de carthame : 22,6g (j'ai utilisé de l'huile de pépins de raisin)
- vitamine E : 0,4g soit 4 gouttes


Absolue de mimosa

Marche à suivre :

Faire fondre le beurre de sal, la cire de mimosa, l'absolue de mimosa au bain-marie, à feu doux. Retirer du feu, ajouter l'huile, le macérât et la vitamine E. Bien mélanger au fouet. Laisser reposer quelques minutes, puis placer la préparation au congélateur environ 5 à 10 minutes. Sortir du congélateur quand les bords commencent à blanchir. Mélanger à nouveau afin d'obtenir une consistance homogène. Mettre en pot et laisser refroidir à l'air ambiant (personnellement, je l'avais replacé au congélateur pour gagner du temps).


Cire de mimosa

Propriétés :

- protecteur
- filmogène
- nourrissant
- apaisant


Beurre de Sal

Présentation générale :

Ce baume visage est solide, on le prélève au doigt ou à la spatule. Sur la peau, sa texture devient huileuse et permet moults utilisations.
 Son odeur est subtile, légère et agréable, beaucoup moins forte que celle d'un bouquet de mimosa.



Macérât huileux de vanille


Je l'utilise comment? :

- En soin de nuit : appliquer en massant doucement le visage avant d'aller vous coucher. Peau rebondie garantie au réveil.

- En "sérum" : une petite noisette avant votre crème de jour ou de nuit suffit à obtenir un effet relativement magique (je ne pèle plus sur le menton, ni sur le bout du nez). A réserver aux peaux les plus sèches.

- En masque nourrissant doudou : prendre une grosse noisette de baume et la répartir sur le visage, laisser poser au moins 30 minutes, puis retirer l'excédent avec un coton.

- En démaquillant visage : appliquer sur le visage et masser doucement, retirer le produit et les saletés avec des cotons jusqu'à disparition des traces de maquillage sur ces derniers. Finir avec un pschit d'eau minérale. Si vous avez des traces rebelles de mascara ou khôl, n'hésitez pas à passer un coton imprégné de ce baume dessus, elle devrait disparaître en un passage.

- En soin des mains : bien faire pénétrer le produit pour obtenir une peau requinquée en hiver.



Huile de carthame



Il est possible de réaliser ce genre de baume avec d'autres cires florales telles que jasmin, rose, tubéreuse, néroli, en les associant à la cire d'abeille. Je ferai des essais un de ces jours et vous tiendrai au courant des résultats.

Lutine

Crédit photos : aromazone

PS : merci à fleur de cerise qui m'a donné l'idée de cet article lorsque j'ai lu ça.

Libellés : , ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil